Programme

Le programme des jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices de la Paix

 

Le programme des Jeunes Ambassadeurs et Ambassadrices de la Paix voit le jour en 1999, chapeauté par la maison des jeunes l’Azymut Est-Ouest de St-Nicolas.

En premier lieu, ce sont les adolescents, les ambassadeurs/drices jeunes qui sont le point d’ancrage du programme autour duquel tout le reste gravite. Ce sont eux qui, secondés par des intervenants, transmettent leurs convictions, connaissances et réflexions sur la paix auprès des enfants du primaire.

Pour ce qui est du côté organisation et coordination du programme, ce sont les intervenants qui gèrent ce volet du programme. Ils voient à l’amélioration du programme en plus du développement de nouveaux outils et la recherche de partenaires et alliés.

Règle générale, les jeunes des écoles secondaires sont amenés à faire des animations dans les écoles primaires de leur choix, dans leur communauté.

Chaque équipe est formée de deux jeunes et d’un intervenant. Ce sont les jeunes qui sont responsables d’animer l’activité avec entrain et dynamisme. L’intervenant est présent afin de supporter les adolescents en complétant leur animation et en aidant ces derniers au niveau logistique (affiches, conte, déplacements). L’intervenant a aussi pour rôle de voir à la bonne qualité de l’animation, la gestion de situation urgente, de crise ou de dévoilement d’une situation problématique de la part d’un enfant et d’en faire le signalement à la direction de l’école selon les protocoles préétablis.

Contenu du programme

Le présent programme comporte, à son état original, sept cahiers d’animation accompagnés du guide de formation des jeunes du secondaire et le guide du formateur. Les sept guides d’animation sont constitués du contenu qui est donné aux enfants de la maternelle à  la sixième année. Ces derniers comportent un conte, pour les niveaux de la maternelle à la quatrième année, suivi d’un retour sur le conte et d’une réflexion sur les valeurs et les éléments soulevés dans le conte. Chaque animation comprend un temps de conte, un temps de retour sur le conte, une minute de paix où les enfants réfléchissent à une action à faire au courant de leur journée pour la paix, un questionnement et une sensibilisation sur la paix et la violence. L’animation des cinquièmes et sixièmes années est plus axée sur un échange entre les jeunes du secondaire et les élèves de la classe.

Les principaux thèmes abordés sont la paix, la violence et ses diverses manifestations, la résolution de conflits, l’entraide, l’écoute, les attitudes possibles lors d’un conflit, les comportements et attitudes pacifiques, les personnes ressources, les sentiments lors d’un conflit, le respect et la tolérance.

Valeurs touchées par le programme

  • Justice, respect, liberté,
  • Honnêteté, sincérité, intégrité, authenticité,
  • Engagement, persévérance,
  • Sens des responsabilités, sens du devoir,
  • Autonomie, confiance en soi,
  • Fierté,
  • Discipline, civisme,
  • Générosité, altruisme, entraide,
  • Harmonie, esprit d’équipe,
  • Sens critique, sens moral,
  • Tolérance, ouverture d’esprit,
  • Pardon, réconciliation,
  • Non-violence, paix,
  • Créativité,
  • Communication,
  • Dynamisme, initiative, motivation,
  • Spiritualité.

Reconnaissance du programme

Il est important de souligner la reconnaissance du programme des Ambassadeurs et Ambassadrices de la Paix par l’UNESCO.  En janvier 2002, l’UNESCO a publié un recueil : “Bonnes pratiques de résolution non-violente de conflits en milieu scolaire, Quelques exemples”. Un article sur le présent programme se retrouve à la page 15 du recueil.

Ce contact avec l’UNESCO a permis au présent programme d’agrandir son rayon d’action par un côté plus international. Ainsi, le programme est mis en place depuis l’automne 2002, au Liban, avec une équipe de jeunes Libanais/SES et Palestiniens/ENNES, sous la supervision de Mme Sana El-Bizri.  Quelques expérimentations en France  et  en  République  Dominicaine ont également été réalisées.

Voici le lien vers le document de l’UNESCO (la partie des Ambassadrices et ambassadeurs de la Paix du Canada se trouve de la page 15 à 23):

Résultats

Dans ce type d’intervention à grande échelle, les résultats directs et indirects sont relativement difficiles à évaluer dans la perspective où la violence est tellement présente aujourd’hui que sa force cache les résultats tangibles de beaucoup d’interventions. Cependant, plusieurs effets positifs sur les jeunes et le milieu ont été notés et observés.

Dans un premier temps, les répercussions observées sur les enfants du primaire sont de l’ordre de  la modification de la perception de la paix, de la violence et de la non-violence. Un renforcement des valeurs de respect, de tolérance, de liberté, d’entraide, de coopération et de sens critique et moral est également observable par les commentaires et évaluations des enseignants/es des groupes-classes rencontrés.

En ce qui a trait aux jeunes du secondaire, une valorisation personnelle positive et une augmentation de l’estime de soi est constatable. Les capacités d’animation, de communication et l’expérience ‘‘enseignement’’ que ces jeunes vivent renforcent considérablement leur perception d’eux-mêmes.

Témoignages

Voir témoignages vidéos dans la bande de droite et ceux écrits ci-dessous.

‘‘ Je n’ai aucune gêne à dire que je suis Ambassadrice de la paix. Je suis vraiment fière d’être dans cet organisme. Je me sens fière de mettre un peu de paix dans la vie. Je trouve vraiment chouette le fait que l’on aille dans les écoles primaires…C’est vraiment joyeux. Puis nous leur montrons un peu comment faire la paix dans le monde. ’’     Élise

 

‘‘ Je suis à l’aise de m’identifier comme Ambassadeur, parce que je veux un monde meilleur. Cela a été une bonne expérience d’aller dans les écoles primaires, j’ai changé ma façon de vivre. ’’     Olivier

 

‘‘ Je suis fier de ne pas faire de violence. Je trouve ça super d’aller dans les écoles donner un message de non-violence.  ’’

 Antoine

 

‘‘ Avant on ne savait pas quoi faire face à la violence, maintenant on réalise qu’on peut l’arrêter.’’

 jeune de l’École Qualaa, Saïda, Liban

 

‘‘ La perception de tous mes amis est changé envers la paix et la violence, surtout après une longue explication sur l’importance de la paix et qu’il faut la porter comme un message dans notre vie pour arriver à la paix mondiale… ’’

 jeune de l’École Sakhra de l’UNRWA, Saïda, Liban

 

‘‘ Aujourd’hui je me suis rendu compte que je suis responsable vis-à-vis la société surtout c’est un besoin, c’est un devoir de l’humanité. ’’                 jeune de l’École Qualaa, Saïda, Liban

 

‘‘ La paix est une mission et elle passe d’une personne à une autre pour atteindre le monde entier. Nous pouvons offrir de l’aide aux autres, nous sommes producteurs dans la société. ’’             jeune de l’École Sakhra de l’UNRWA, Saïda, Liban

 

‘‘ La paix n’est pas seulement entre les pays, mais dans le cœur des gens et dans leurs relations avec les autres. ’’

jeune de l’École Sakhra de l’UNRWA, Saïda, Liban

 

‘‘Apprendre aux autres ce que sont  la paix et la violence, pour qu’ils deviennent eux-mêmes des Ambassadeurs de la paix. ’’

jeune de l’École Sakhra de l’UNRWA, Saïda, Liban

 

‘‘ Je fais beaucoup plus attention à ce que je dis ou fais. Je suis beaucoup plus attentionné à mon entourage. ’’

jeune de la Polyvalente de l’Ancienne-Lorette, Québec

 

‘‘ J’essaie du moins de rester calme lorsqu’une situation frustrante se présente. Je discerne aussi plus facilement les situations violentes autour de moi. ’’                        jeune de la Polyvalente de l’Ancienne-Lorette, Québec

 

 ‘‘  Il n’y a rien de gênant à représenter une valeur telle que la paix. C’était une très belle et enrichissante expérience qu’être une ambassadrice de la paix!’’             Marie-Ève

 

‘‘ J’ai toujours été fière d’être ambassadrice de la Paix et je le suis encore malgré mon absence dans l’organisme, cette année j’étudie à l’extérieur. Je le serai toute ma vie!! Et je le crierais sur les toits si cela pouvait en inciter d’autres à être pacifique… Être ambassadrice de la Paix, c’est un travail de tous les jours. Il consiste à apprendre à vivre en paix et à aider les autres à en faire de même. Bien sûr, pour collaborer à un monde meilleur, plusieurs solutions s’offrent à nous : un sourire, une oreille attentive, une attention spéciale à notre consommation (commerce équitable)… etc. !! ’’           Marie-Pier
 
‘‘À titre personnel, je trouve mon implication auprès de cet organisme très enrichissant. J’y ai découvert ma passion pour l’implication sociale. Cette implication m’a aidé dans mon orientation de carrière en plus de me permettre de développer plusieurs habiletés d’organisation et de méthodologie de travail, tout en m’offrant la chance de travailler avec des adolescents/ES et des enfants. C’est une expérience chaleureuse et dynamique qui me stimule à me dépasser et à aller voir toujours plus loin; j’ai pris goût à l’engagement social ici, avec les gens d’ici, pour les gens d’ici’’        Christopher

Just another WordPress site